Le Coco de Paimpol

Une qualité reconnue

Le coco est le premier légume frais à avoir obtenu une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée)

Coco de Paimpol ©C. Le Brun

 

Le fameux coco de Paimpol a été importé d'Argentine en 1928 (son nom dériverait de l'Aztèque "Ayacotl"). Vite popularisé dans la région mais aussi dans le Sud-Ouest (utilisé dans la préparation du Cassoulet), il fut également très utile durant la Seconde Guerre Mondiale.

 

En 1998, une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) vient consacrer son enracinement local, son originalité, ses qualités culinaires et gustatives ainsi que les efforts de ses producteurs. Produit dans une zone de 84 communes costarmoricaines, soit 1400ha de terres, le coco est le premier légume frais à avoir obtenu une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), qui délimite un territoire précis pour sa culture autour de Paimpol, Tréguier et Lannion.

Cette AOC est complétée au niveau Européen par une AOP (Appellation d'Origine Protégée).

Le coco de Paimpol est un haricot « demi-sec » facilement reconnaissable à la robe jaune paille et les petites marbrures violettes de sa cosse. Les grains sont blancs, d'une forme ovale presque ronde.

Les semis ont lieu au mois de mars, afin que la récolte commence en juillet, jusqu'en octobre, avec deux mois très intenses en août et septembre. Les champs sont alors remplis des 2000 à 3000 "plumeurs" de coco qui récoltent exclusivement à la main le précieux légume.

 

Où trouver le coco de Paimpol AOC ?

Sur les marchés, chez les petits comme les grands détaillants locaux.

Le coco de Paimpol est produit et récolté par les agriculteurs de la région regroupés au sein de l'Union des Coopératives de Paimpol et Tréguier ou UCPT. 

Plus d'infos

Idée recette : le velouté de coco de Paimpol AOC

Le velouté de coco de Paimpol AOC