Croisière apéro dans l’archipel de Bréhat

Balade au soleil couchant en vieux gréement

Balade-apéro sur un vieux gréement dans l'archipel de Bréhat ©Oeil de Paco

Cédric

Le capitaine de l'Enez Koalen fait le bonheur des petits et grands moussaillons

  • Guingamp-Baie de Paimpol c'est Des femmes et des hommes qui savent accueillir mais aussi des sites aussi divers qu’époustouflants de beauté
  • Ta journée idéale Une petite navigation dans les eaux abritées de l’archipel de Bréhat et mouiller l’ancre dans une crique pour une pause déjeuner sur le pont dans le partage et la convivialité
  • Ta philosophie Authenticité, respect, exigence et partage : c’est la philosophie « maison »
  • Ton spot Le Trou de la Souris entre l’île Logodec et l’île Raguenes Meur
  • Ton péché mignon Les terrines La Paimpolaise Conserverie et les huîtres de chez Arin accompagnées d'une bière bretonne La Bonne Humeur ou d'un vin blanc sec
  • Ta passion Le travail du bois

Les croisières sont adaptées aux petits comme aux grands : cabotage, des moussaillons, découverte, nuit à bord, tout à vous...

Partagez votre expérience avec

#guingampbaiedepaimpol

Embarquer pour une balade au soleil couchant dans l’archipel de Bréhat à bord d’un voilier breton typique, un verre de vin blanc dans une main et une huître dans l’autre... Un véritable rêve éveillé, devenu réalité grâce à Voiles & Traditions. On vous raconte.

Rendez-vous à la cale de pêche de Loguivy-de-la-Mer

18h, cale de pêche de Loguivy-de-la-Mer. L’heure d’embarquer pour une balade d’environ 2h30 sur l’Enez Koalen, beau voilier de près de 10 m de long qui fait partie de la flotte de Voiles & Traditions. Construit en 1989, le bateau est une réplique des traditionnels homardiers qui parcouraient au début du XXe siècle l’archipel de Bréhat pour pêcher des crustacés.

Bonne humeur à bord du voilier

Aujourd’hui, nous sommes treize moussaillons : une famille allemande, un couple d’Alsaciens avec leur petite fille et Yann, restaurateur parisien, accompagné de ses parents. Un dernier matelot complète la troupe : Didier, ami de Jean, venu lui prêter main-forte et présenté comme le « docteur ès huîtres » du coin.

La bonne humeur du Capitaine est contagieuse, et c’est avec entrain que nous quittons le port de Loguivy-de-la-Mer.

Au fil de l’eau

Une fois partis, nous passons devant la Vieille de Loguivy, une balise jaune et noire servant à indiquer aux marins leur chemin. Dès les premiers échanges, le capitaine annonce avec malice : « Aujourd’hui, je vous tutoierai tous : on ne se vouvoie pas sur un bateau, c’est la coutume. » Tutoiement pour tout le monde, donc.

Nous sommes rapidement mis à contribution : rentrer les « défenses », ces bouées qui protègent le voilier des chocs lors des manœuvres, lever la voile, tenir la barre... Chacun des passagers peut participer, s’il le souhaite.

Au fil de la balade, Jean (le Capitaine) et Didier, fins connaisseurs, nous racontent l’histoire de telle ou telle île. L’île Maudez, par exemple, qui appartient à un riche industriel. Ou encore l’île Saint Riom, joyau de la baie qui est cultivée par un maraîcher. Nous apercevons au loin la presqu’île de Pleubian et le Sillon du Talbert. Pas d’itinéraire précis de prévu pour la sortie : « On se laisse porter » précise Jean, « pas la peine de se presser, il ne s’agirait pas de renverser notre verre de blanc ! » En parlant de ça...

Vin blanc, huîtres et rillettes de poisson

Vient l’heure tant attendue de l’apéritif. Didier s’attèle à l’ouverture d’une bourriche entière d’huîtres, et conseille un passager déjà aguerri sur la façon de les ouvrir correctement. Évidemment, après dégustation, on peut rejeter la coquille en mer : « comme ça, elle se reremplit. » Ben voyons.

L’huître se cuisine à toutes les sauces, et ce n’est pas Didier qui dira le contraire : « j’ai déjà préparé un repas entièrement à base d’huîtres : entrée, plat, dessert ! » Il ne rechigne pas à partager ses recettes. Huîtres cuites au barbecue à la figue et au safran, ou à la méditerranéenne : huile d’olive de Crète, poivre de Sichuan et piment d’Espelette... Intéressant. Paraîtrait-il qu’un restaurant breton propose de la glace à l’huître. « Ça ne laisse personne indifférent », commente Jean. C’est certain.

Pour les intolérants aux mollusques, pas de panique : des rillettes de poisson La Paimpolaise Conserverie, une conserverie locale, et du pain de campagne sont également proposés. Le tout accompagné d’un verre de Muscadet... Un vrai délice. Même les enfants à bord trouvent leur bonheur, grâce aux madeleines proposées. Un moment de convivialité apprécié par tous.

Aux alentours de 20 h, il est temps de rebrousser chemin. Yann, venu avec ses parents, mène la barre, avant de laisser la place à une petite fille, émerveillée. Il est temps d’affaler la voile, et un passager demande sur quelle « corde » il doit tirer, déclenchant l'hilarité du chef de bord et de son acolyte : « il n’y a pas de cordes sur un bateau, mais des bouts et des drisses. Enfin, on a une seule corde : celle de la cloche. » C’est noté.

Nous arrivons à notre point de départ, les papilles ravies et des images plein la tête. Une balade apéro réussie.

Texte de Noah Moulinet

  • Voilier dans l'archipel de Bréhat ©Cédric Lagrifoul
  • Voilier dans l'archipel de Bréhat ©Cédric Lagrifoul
  • Croisière apéro dans l'archipel de Bréhat ©Valérie Picard
  • Coucher de soleil sur l'archipel de Bréhat avec Voiles et Traditions ©Cedric Lagrifoul
  • L'archipel de Bréhat - balade en mer avec voiles et traditions ©Cedric Lagrifoul
  • Coucher de soleil sur l'archipel de Bréhat avec Voiles et Traditions ©Cedric Lagrifoul
  • Vieux gréement dans l'archipel de Bréhat ©Cédric Lagrifoul